One Lovely Blog Awards

Il existe pas mal d’initiatives pour faire vivre la communauté des blogs. Car oui, nous sommes une grande famille de personnes souhaitant partager nos centres d’intérêts. Pour ma part, c’est la couture, le patchwork et autres crafts. Une de ses initiatives existantes, est de distribuer des « Awards ».

Le principe est simple: une personne vous nomine et vous nominez à votre tour d’autres blogs que vous appréciez. J’ai eu la chance et l’honneur d’être nominée par Katell, grande figure dans la communauté du patchwork Français. Son blog « La Ruche des Quilteuses » est une référence dans le monde du patch francophone. Elle écrit beaucoup d’articles qui sont toujours très bien documentés. Si vous ne la connaissez pas encore, je vous conseille vivement d’aller faire un tour sur son blog.

Le but de l’Award « One Lovely Blog Awards » est de faire découvrir à nos lecteurs des petits détails intéressants sur notre personnalité, notre parcours, nos passions. Histoire de faire plus ample connaissance.

Lovely Blog Award

 

Règles du Lovely Blog Award :

  • Remercier la personne et ajouter un lien de son blog
  • Lister les règles
  • Ajouter l’image de One Lovely Blog Award
  • Lister sept faits nous concernant
  • Nominer (jusqu’à) 15 blogueurs

Les 7 détails:

Voici 7 faits divers sur mon parcours qui reflètent mes réflexions du moment.

1 – J’ai vécu dans 3 pays anglophones alors que j’avais une moyenne de 5 au lycée en Anglais

Mon prof de terminale s’est même moqué de moi lorsque je lui ai annoncé que je ne voulais pas partir à l’université mais en Angleterre pour trouver un petit boulot et apprendre l’anglais. Le système scolaire ne fonctionnait clairement pas bien pour moi mais j’estimais tout de même que la langue anglaise était importante. J’ai donc fait une année de césure après le bac avant d’entamer un cursus d’étude supérieure. Cette année fut très dure mais riche en apprentissages. Cette année de césure m’a ensuite permis de trouver du travail en Australie, Angleterre et en Nouvelle-Zélande après l’achèvement de mes études supérieures.

2 – Je reviens vivre en France après 9 ans à l’étranger

La transition n’est pas évidente. Tout d’abord dans le milieu administratif (comme vous pouvez vous en douter). Mais également dans le milieu du travail. Pour obtenir un travail en France, il faut les diplômes correspondant parfaitement au poste et de l’expérience. Dans les pays Anglo-saxons, il faut être dynamique, volontaire et bosseur. Je préfère nettement cette dernière approche et je n’ai jamais eu de problème pour trouver du travail en langue anglaise. En ayant du cœur à l’ouvrage, on a l’impression que rien n’est impossible. Je souhaiterais travailler dans le domaine du loisir créatif et j’espère pouvoir trouver quelque chose qui me corresponde en démontrant ma volonté de réussir.

3 – J’aime la vision du business dans les pays anglophones

Je vais peut être vous choquer. J’ai le sentiment que c’est mal vu d’être entrepreneur et de faire du business en France. Si en plus on a l’audace de réussir, c’est encore pire. La réussite est assimilée au degré d’arnaque que l’on pourrait opérer auprès de ses clients. Les pays anglophones ont une vision plus saine du commerce (à mon sens). J’ai travaillé dans le marketing et dans la vente et mon but n’était absolument pas d’embobiner qui que ce soit mais de bien comprendre les problématiques d’un client et d’y répondre. Dans cet univers là, la réussite est positive et assimilée au nombre de personnes que l’on a pu aider (en vendant ou en recommandant un service et/ou un objet). Je préfère nettement cet état d’esprit.

4 – J’ai découvert le patchwork à travers mes nombreuses lectures de blogs, il y a 5 ans

J’adore les blogs! Je découvre et j’apprends énormément de nouvelles choses grâce à tous ceux qui prennent le temps d’écrire des articles régulièrement. J’aime cet échange de partage et d’ouverture d’esprit grâce à l’internet. J’ai commencé par lire « The design Files » (un blog sur le design à Melbourne) puis « A Beautiful Mess » (les aventures crafts de deux sœurs entrepreneuses). Puis je suis tombée dans la lecture de tous les blogs de patchwork qui m’ont grandement inspiré (je ne pourrais pas les citer tellement ils sont nombreux). J’aime aussi l’esprit de communauté qui se crée autour de thèmes particuliers. Réunissant les gens autour d’un centre d’intérêt commun et créant des amitiés parfois improbables (j’ai des amies ou « copinautes » aux quatre coins du monde que je n’ai encore jamais rencontrées en vrai).

Désormais, je découvre également de très beaux univers créatifs grâce à Instagram.

5 – J’ai travaillé 5 ans dans une boite d’étude de marché marketing avant d’avoir un « appel » (non pas religieux mais vers le monde du travail manuel)

Après 5 années à travailler dans des bureaux, j’ai eu une envie très forte de vouloir créer quelque chose de mes mains. J’ai alors repris une formation en France pour devenir tapissier d’ameublement. J’ai découvert l’univers passionnant de l’artisanat. Dans ce domaine, il y a des gens incroyables, bourrés de talents et très respectueux de leur métier. J’admire ce milieu qui fait vivre les traditions françaises. Je trouve dommage que les métiers de l’artisanat n’aient pas plus la cote auprès des étudiants. Tout comme les loisirs créatifs , il y a une grande satisfaction à créer de ses mains.

6 – Regarder des beaux tissus apaise mon esprit

Je suis une fanatique de tissu. Je résiste difficilement devant un tissu avec un bel imprimé. Lorsque je n’ai pas le temps pour coudre, je déplie mes tissus et je les regarde. Ça peut vous paraître bizarre (ou tout à fait normal pour certaines, Ha!) mais regarder des beaux tissus a quelque chose d’apaisant.

7 – Ayant appris le patch et la couture en langue anglaise, je peine parfois à trouver les traductions de termes spécifiques

Eh oui, chaque univers possède son vocabulaire propre et lorsque l’on apprend dans une langue étrangère, on ne sait pas forcement comment traduire certains termes. Je fais donc des recherches sur Google pour savoir comment traduire « seam allowance » ou « rotary cutter » par exemple. Parfois je ne trouve pas et j’invente des mots.

Phew, vous avez lu jusqu’au bout? Bravo. Je pensais donner des détails un peu rigolos mais l’article a pris un ton plus sérieux. Vous en savez désormais plus sur le personnage.

Mes nominés pour le Lovely Blog Award sont:

Voici une liste de blogs (non exhaustive) sur lesquels j’aime bien me promener pour découvrir des projets vraiment sympas. Le premier blog est en français, les autres en anglais. Mais vous pouvez regarder les jolies photos pour les non-anglophones. Vous pouvez également laisser un message en français à Carla car son mari est Canadien et elle parle très bien le français. Faites leur un petit coucou:

  • Parfum de couture – Je ne connais pas cette personne mais j’aime beaucoup ses articles bien détaillés et ses jolies photos.
  • Granny Maud’s Girl – Carla a un talent incroyable, j’aime beaucoup ses projets très précis et colorés.
  • Sew Giving – Serena possède un univers haut en couleur que j’apprécie particulièrement. Ses deux petites sont trop choux.

10 Commentaires

  1. Joëlle

    Merci pour ce joli message et ces blogs partagés. Ça permet de te connaître un peu mieux. C’est d’ailleurs grâce à la « Ruche des quilteuses » que j’ai découvert ton blog …

    Réponse
  2. christine

    A te lire, j’espère que tu trouveras rapidement un travail qui te plaise en France. Tu es volontaire, dynamique. Il est vrai qu’un travail dans le milieu loisirs créatifs et artisanat te correspondrait bien. Bonne chance.

    Réponse
    • admin

      Merci Christine, on croise les doigts!

      Réponse
  3. BribriM

    Fidèle lectrice de la ruche des quilteuses et de votreblog, je me délecte, à chaque fois, de pouvoir découvrir d’autres mondes, d’autres patcheuses, d’autres blogs !!!! J’aurais dû faire comme vous : partir en Angleterre pour parfaire mon anglais qui était en-dessous du vôtre !!!!! Cela ne m’empêche pas de faire du patch depuis plus de 20 ans !
    PSST : je me suis inscrite aux trois blogs ….. Encore de très belles choses et de très très bonnes idées ! Bien amicalement

    Réponse
    • admin

      Il n’est jamais trop tard Bribri :-) 20 de patch, ça se fête!

      Réponse
  4. cecile

    Merci de t’être ainsi livrée …ce n’est pas si évident que cela !
    Ce que je retiens de ton mini CV ? Le courage et la persévérance. … j’espère qu’un jour je pousserai la porte de ton magasin de tissus ! ;)

    Réponse
    • admin

      Merci Cécile. C’est vrai que ce n’est pas evident, je me demande toujours si c’était judicieux d’appuyer sur la touche « publier » pour cette article. Ce n’est pas evident de se dévoiler comme cela.

      Réponse
  5. Carla

    Merci beaucoup de penser à moi, Alice.
    Mon mari est Canadien mais il ne parle pas le français bien! Il faut que je le parle dans les pays francophone!

    Réponse
  6. michele

    j’adhere a votre description entre l’esprit français et anglophone concernant le travail .J’ai vecu 4 ans en Australie .temps fabuleux ! merci pour ce partage
    michele

    Réponse
  7. Sophie

    Je découvre ton blog et j’en suis ravie! Nous avons beaucoup en commun! J’ai passé 4 ans en Angleterre et j’ai appris à coudre en anglais !

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.