Une classe de FMQ avec Angela Walters

Je vous ai présenté ma journée expos/ hall commercial du Carrefour Européen du Patchwork lors de mon dernier article. Je vais maintenant me concentrer sur la journée atelier. Il y avait plusieurs ateliers proposés. La plupart ne m’intéressaient pas mais lorsque j’ai vu le nom d’Angela Walters, j’ai fait un bond de joie. En effet, je suis fan de cette fille! C’est l’une des spécialistes américaines du matelassage moderne. Elle est jeune et a écrit déjà plusieurs livres sur le sujet du matelassage « libre » – dit également « FMQ » (Free Motion Quilting en anglais).

Pour la petite histoire, j’ai gagné quatre de ses livres lors d’un petit concours amical organisé pour les débutants de FMQ. C’était un petit concours sur Instagram qui incitait les quilteurs à s’entrainer régulièrement à faire cette technique. J’ai ainsi quilté un grand quilt avec pas moins de 60 motifs différents. Je vous présenterai ce quilt dans le blog bientôt.

J’aime beaucoup la personnalité d’Angela et je n’ai pas hésité à m’inscrire à son atelier. Angela est très réputée dans le milieu du modern quilting et j’ai vraiment eu de la chance d’avoir une place. J’étais un peu comme une groupie en rentrant dans la salle de classe. Ha!

Blossom quilts et Angela Walters

L’atelier

L’atelier est conçu pour un petit groupe (maximum 10 personnes) pour que chacune puisse utiliser une machine long arm. C’est tout de même incroyable d’avoir ces grosses machines à disposition. J’ai travaillé pour un temps pour une long arm quilteuse en Nouvelle Zélande mais elle n’a jamais voulu que je touche à ses machines. Vous pouvez comprendre mon excitation lorsque j’ai enfin pu en utiliser une.

Atelier long arm quilting

Le groupe de quilteuses était vraiment sympa. Certaines étaient venues de loin pour pouvoir voir Angela. Il y avait notamment une Italienne et une Hollandaise. Nous n’étions que deux à n’avoir jamais utilisé de long-arm machine, toutes les autres avaient un petit peu d’expérience. Il y en avait même quelques unes qui avaient une long arm machine chez elles. Cet atelier s’adressait donc à tout niveau. Angela sait vraiment mettre à l’aise sur les compétences de chacune et elle a surtout à cœur d’encourager les débutantes.

Angela a animé une dizaine d’ateliers sur trois thèmes différents. Le mien était intitulé : « Petits changements, grandes variétés ». Angela nous montrait différentes formes de base du matelassage libre et nous proposait quelques variantes pour obtenir une diversité de motifs impressionnants.

Blossom quilts matelassage

Les exercices

L’atelier était très bien organisé. Premièrement, Angela nous parlait d’une forme et de ses variantes possibles, puis elle nous faisait une démonstration sur une machine et enfin, nous nous exercions sur les machines pendant un petit quart d’heure. Elle avait apporté de nombreux exemples de sa collection personnelle pour nous inspirer.

Matelassage example

Vous pouvez voir sur cette photo un exemple du cours. La forme de base en haut (l’arc de cercle) et quelques déclinaisons possibles. C’est vrai qu’avec un changement simple, on peut obtenir un tout autre motif.

matelassage example arc

Lorsque l’on dit matelassage « libre » ou FMQ, c’est qu’il n’y a aucun traçage sur le tissu. Ce sont les mains qui guident la machine pour créer le motif. Évidemment, c’est assez intimidant, c’est pourquoi il faut beaucoup d’entrainement pour pouvoir se sentir à l’aise. Vous pouvez voir les cercles d’Angela sur la droite et les miens sur la gauche. C’est sur, il me faut encore beaucoup d’entrainement!

exercise long arm quilting

Bilan de la journée

Le bilan de la journée est extrêmement positif. Tout d’abord j’ai pu rencontrer Angela (c’est un peu comme si vous rencontrez votre chanteur préféré). Je n’ai pas été déçue non plus de l’enseignement. Je n’ai évidemment pas de machine long arm à la maison mais l’atelier m’a été fort utile pour m’exercer à imaginer un tas de déclinaisons de motifs différents. C’est très utile lorsque l’on a une baisse d’inspiration. Il suffit d’ajouter un petit élément pour obtenir un tout autre motif. Cela m’a donné envie de faire plus de FMQ. Vous allez donc sans doute en voir plus souvent sur le blog. Ha!

9 Commentaires

  1. romarine49

    Ah merci beaucoup pour cet article. Je suis en plein entraînement piqué libre (sur ma machine à coudre) et ces photos me parlent beaucoup.
    Ce stage devait être extrêmement intéressant !

    Réponse
  2. christine

    Ces machines sont de vrais petits bijoux. Dommage qu’elles soient si imposantes pour nos appartements. Belle semaine

    Réponse
  3. Sirop de Citrouille

    Wouah quelle chance ! Bon ben maintenant, au boulot ! J’ai fait un peu de FMQ sur ma petite machine, je ne suis que débutante mais j’ai déjà bien compris que ça ne viendrait qu’en en faisant plus, plus et plus souvent… (un exemple sera affiché sur mon blog le 1er janvier ;-) )
    Bonne journée !

    Réponse
  4. Cécile

    Le plus important est que tu gardes quelque chose de positif de cette journée ! Je crois que si on a l’opportunité de pouvoir s’inscrire à un cours, il ne faut pas hésiter….

    Réponse
  5. joelle91

    c’est un super stage que tu as fait là! j’en ai fait un avec ma machine à coudre, il faut s’entrainer et surtout, avoir des fils de qualités…..je quilte « machine » petit car les grandes pièces sont encombrantes, mais des fleurs, des coeurs, des sapins, etc, cela personnalise un quilt! et cela rend HEU-REU-SE!

    Réponse
  6. Biscotte

    Je ne connaissais pas Angéla !
    Merci de partager avec nous cette belle journée

    Réponse
  7. la tulipe

    J’ai acheté un de ses livres très chouette. Quel beau stage! Je vais aller regarder les machines à quilter au salon Création et savoir faire vendredi mais je pense continuer avec ma machine à coudre classique. Comme tu dis, c’est toujours intéressant de voir autre choses,ça donne toujours des idées ou ça permet de confirmer des choix.

    Réponse
  8. Cocopatch

    j’aurai adoré comme toi la rencontrer!!! C’est formidables ces moments!! merci de nous avoir fait partager ton expérience!

    Réponse
  9. Katell

    Wow quelle chance de faire un stage avec Angela! J’ai 3 livres d’elle, le dernier est sans explication mais avec l’histoire de sa vie de quilteuse. Elle a toujours su profiter des opportunités, une vraie success story à l’Américaine !…

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.