Bee Décembre: la croix et le signe plus

Bonjour, nous nous retrouvons pour le dernier volet de l’aventure quilting BEE. Pour le mois de Décembre, notre reine a choisi un bloc qui combine deux formes: la croix et le signe « plus ».

La reine n’a pas choisi de code couleur particulier, elle désirait que son quilt ait un look « scrappy ». C’est à dire: le plus de tissus différents on utilise, le mieux c’est. Elle nous a cependant spécifié qu’elle aimait les tissus de couleurs vives avec des imprimés modernes. Par contre, elle souhaitait avoir un arrière plan très spécifique: blanc avec des formes ou des écritures noires.

Notre reine souhaitait également  du « fussy cutting ». C’est à dire: découper le tissu pour mettre en valeur un motif particulier. Par exemple: un personnage, un objet, un animal… Cependant, elle laissait cette dernière requête facultative.

Le bloc terminé

Et voici mon bloc:
BeeUSdecembre

Je ne suis pas une as du « fussy cutting » mais j’ai tout de même fait des efforts. Vous pouvez en effet remarquer une poupée Russe au centre, des pots de fleurs sur les cotés et des petits hérissons.

Si ce bloc vous intéresse, vous pouvez trouver le tutoriel (en anglais) de ce blog: Badskirt.

La BEE 2017 française à venir

Il est désormais temps de parler de notre Quilting Bee à la française. Yay! Nous allons la commencer en Janvier 2017 pour compléter une année civile. J’ai hâte!!!

Quilting BEE France 2017

Je sais que cela peut être un sacré investissement de s’engager sur un an et je remercie chaleureusement toutes les personnes qui ont accepté de jouer le jeu. Nous commencerons en Janvier 2017, pour entamer la nouvelle année de bonne humeur avec une Bee à la française.

Il y avait plus de personnes intéressées que de places disponibles. J’ai donc dû refuser du monde. J’espère que les personnes ne pouvant pas participer apprécieront de suivre le déroulement du projet. J’ai tellement d’idées de challenges de la sorte, alors ce sera peut être pour la prochaine fois.

Bloc du Mois: Le Coeur

Nous voici arrivés au dernier bloc de mon projet Bloc du Mois. Pour ce mois de Décembre, j’ai choisi un bloc cœur. J’aime bien ce cœur mais c’est surtout pour vous remercier chaleureusement d’avoir suivi ce projet avec enthousiasme. J’ai pris beaucoup de plaisir à coudre ce petit cœur et j’ai maintenant des envies de quilt en forme de cœur. D’ailleurs, vous pouvez tout à fait tourner ce simple bloc en un patch coeur très mignon.

Préparation

Tout d’abord, pour le bloc cœur vous avez besoin de deux tissus contrastés coupés comme suit:

  • Pour l’arrière plan:
    • 4 carrés de 4 inches (environ 10 cm)
    • 2 carrés de 3 1/2 inches (environ 9 cm)
  • Pour le cœur:
    • 4 carrés de 4 inches (environ 10 cm)
    • 6 carrés de 3 1/2 inches (environ 9 cm)

tuto patch coeur

Vidéo

 

Voici une petite photo pour vous montrer le sens des valeurs de couture:

tutoriel patch valeur de couture

Bloc Cœur

Tada! Il est pas beau ce petit cœur? Personnellement, j’aime beaucoup et c’est vraiment simple à coudre. Par contre, comme je le dis dans la vidéo: ne choisissez pas de tissu directionnel si vous ne voulez pas que vos motifs se retrouvent dans le mauvais sens.

Tutoriel patch coeur

J’espère que ces tutoriels ont donné le gout à certaines de se mettre au patchwork. J’espère également qu’ils ont permis aux plus confirmés d’apprendre quelques trucs et astuces pour faciliter la vie. En tout cas, ces tutoriels représentent une majorité des blocs de base. En effet, à partir de ces techniques apprises, vous pouvez créer de nombreux blocs. C’est la magie du patchwork!

Pour l’instant le projet est terminé mais je vais réfléchir à une manière de monter le quilt top et je partagerai mes avancées avec vous.

Patchwork moderne

Je voudrais vous parler aujourd’hui d’un quilt que j’affectionne particulièrement. Et ce, pour de nombreuses raisons. Tout d’abord, j’ai choisi d’utiliser les tissus de ma designer préférée: « Leah Ducan ». Cette collection s’appelle « Meadow ». J’aime beaucoup les motifs des tissus et je voulais choisir un quilt assez simple pour ne pas découper ces beaux imprimés en trop petits morceaux. Parfois, lorsque l’on découpe les tissus pour un patchwork, on perd complètement le motif original. C’est pour cela que j’aime les quilt simples: ils laissent la parole aux tissus.

tissu meadow

J’ai longtemps hésité. Cependant, après maintes recherches sur Pinterest, je me suis finalement décidée pour un quilt « brique ». Je ne sais pas si c’est le nom officiel pour ce type de bloc mais je trouvais que ça lui allait bien. Il s’agit d’entourer des rectangles (des grands bouts de tissus donc) avec un tissu « liant’ (comme le ciment pour un mur de briques).

Organisation

couper-tissu-pour-patchwork

Il est important de réfléchir à l’avance pour savoir quelle est la manière la plus efficace possible de couper son tissu (afin de ne pas faire trop de perte). J’ai ainsi réussi à couper six briques par fat quarter. Mes formes étaient simples à couper mais vous pouvez faire des recherche sur internet pour des formes plus complexes. Il y a par exemple des chartes graphiques sur Pinterest qui vous montrent combien de carrés vous pouvez découper dans un fat quarter (ex: 6 carrés de 6,5 inches; 16 carrés de 4,5 inches; etc).

courtepointe-brique

Après la découpe, je me suis mise à la couture. C’est une étape très simple car il s’agit de faire des petites coutures droites sur les rectangles. Je trouve ce type de couture très apaisante. J’ai passé une après midi à écouter de la musique lors d’une journée pluvieuse. Une journée parfaite pour une quilteuse!

couture-patchwork-organisation

Pour ne pas perdre l’ordre de mes briques que j’avais choisi, j’ai ajouté un numéro à chacune de mes rangées. Puisqu’il faut souvent faire l’aller retour entre la machine, le repassage et le design wall (le sol pour moi pour cette fois-ci), cela évite de perdre la tête et de ne plus savoir où on en est. Gain de temps non négligeable.

Quilt top fini

Voila le résultat. Perso, j’aime beaucoup. J’aime le fait que chaque motif de la collection soit bien visible. Comme à mon habitude, j’adopte la méthode aléatoire pour placer mes tissus et je trouve le rendu vraiment sympa.

Patchwork moderne

Je vous parlerai de l’étape quilting (matelassage) dans un autre article. Et vous allez comprendre pourquoi j’ai gagné un petit concours amical de FMQ (matelassage libre) grâce à ce quilt. A très bientôt.

Round Robin: Bord 6

Nous approchons de la fin du projet Round Robin que vous suivez avec grand enthousiasme. Cette fois ci, je vais vous décrire notre démarche commune avec la dernière participante (Wendy) pour finaliser le quilt top de Sharon.

Évolution du quilt top

Round Robin Sharon

Ce quilt est très intéressant pour moi. En effet, dès le début je remarque que les participantes utilisent de nombreux tissus plus variés les uns que les autres. Néanmoins je trouve cette cacophonie ambiante très harmonieuse. Sharon a utilisé pas moins de 60 tissus différents pour son centre. A y regarder de près, ce ne sont pas des tissus qui me plaisent, cependant, j’aime l’ensemble. Étonnant.

Round Robin bord 6

Je reçois le quilt top de mon amie Rebecca qui a encore fait un travail titanesque pour sa bordure. Elle a ajouté au quilt top (déjà bien imposant) une bordure de bloc nommé « Jacob’s ladder » (l’échelle de Jacob). Je n’imagine pas le travail que cela a représenté pour elle. Sans compter les maths pour tomber pile poil dans les angles. A chaque quilt top que je reçois, Rebecca m’époustoufle de plus en plus.

Mon idée, ma démarche

Depuis le début de ce quilt, j’avais une idée assez précise pour ma contribution. Ce quilt a pour moi deux traits de caractère bien particuliers qu’il faut savoir mettre en valeur: les nombreuses chutes de tissus utilisés (cette fameuse cacophonie) et l’utilisation du blanc pour créer un ensemble harmonieux. Je me suis dit que ce serait sympa d’utiliser une nouvelle technique: la mosaïque patch. Cette technique se rapproche du « crazy patch ».

Pour coudre un « crazy patch », il faut assembler de nombreux tissus de manière aléatoire sans vraiment faire attention à l’harmonie. De plus, le crazy patch est agrémenté de coutures décoratives pour assembler les tissus. C’est un style. Pour la technique de « mosaïque patch », on remplace simplement cette couture décorative par une bande de tissu de couleur blanche. L’important, ce ne sont pas les tissus utilisés mais bien de garder une unité grâce à ce tissu blanc.

Voici ce que donnent mes premiers essais:

mosaïque patch

J’avais choisi de faire des blocs de 6 inches de long sur 4 inches de large. Je voulais éviter à tout prix de rajouter de la largeur au quilt déjà immense. D’ailleurs, je trouvais le quilt tellement grand que j’ai proposé à la prochaine participante d’effectuer ce bord ensemble (pour que ça devienne le dernier bord). Nous avons mis nos chutes de tissus en commun avec Wendy pour que l’ensemble reste harmonieux.

Mes blocs ressemblent bien à l’idée que j’avais pour ce quilt. J’étais donc vraiment contente du résultat. Je me suis beaucoup amusée à piocher dans toutes mes chutes sans vraiment faire attention à l’harmonie de couleur. Je me suis même forcée à utiliser des tissus que je n’aimais pas trop. Il faut éviter de trop réfléchir pour ne pas obtenir toujours la même forme. Étonnamment, c’est plus compliqué que l’on ne croit.

Round robin crazy patch

Mosaïque patch

J’ai cousu assez de blocs pour faire trois cotés du quilt. Wendy avait la tache de créer un coté et de coudre chaque bande sur le quilt. Comme nous partagions l’effort de couture, je n’ai pas pu prendre de photo du quilt top fini. Cependant,  je voulais avoir une petite idée du résultat. J’ai donc simplement posé au sol le quilt et mes blocs. Vous pouvez voir que ce quilt est immense, j’ai dû déplacer tous les éléments de notre salon  sans parvenir à prendre une photo correctement. Il faut dire que notre appartement en Nouvelle-Zélande était très petit mais tout de même…

crazy patch Round Robin

Wendy a essayé à son tour de prendre des photos de la bête pour son blog. Vous pouvez aller le voir ici. Sharon a reçu son quilt et l’aime beaucoup. Elle avait envie de le quilter à la main. Je lui dis chapeau car je ne saurais m’aventurer dans une telle aventure avec un quilt de cette taille là. Je ne sais pas combien il mesure exactement mais il est bien plus grand qu’une parure de lit double.

En tout cas, j’aime beaucoup ce projet qui me fait sortir à chaque fois de ma zone de confort. En effet, j’ai testé de nombreuses techniques jusqu’alors inconnues pour moi et je me suis amusée à utiliser des couleurs de tissus que je n’utiliserais pas à mon habitude.

Je vous présenterai dans un nouvel article, l’évolution de chaque quilt à ce stade et mon dernier bord pour Wendy. A très bientôt.

Une classe de FMQ avec Angela Walters

Je vous ai présenté ma journée expos/ hall commercial du Carrefour Européen du Patchwork lors de mon dernier article. Je vais maintenant me concentrer sur la journée atelier. Il y avait plusieurs ateliers proposés. La plupart ne m’intéressaient pas mais lorsque j’ai vu le nom d’Angela Walters, j’ai fait un bond de joie. En effet, je suis fan de cette fille! C’est l’une des spécialistes américaines du matelassage moderne. Elle est jeune et a écrit déjà plusieurs livres sur le sujet du matelassage « libre » – dit également « FMQ » (Free Motion Quilting en anglais).

Pour la petite histoire, j’ai gagné quatre de ses livres lors d’un petit concours amical organisé pour les débutants de FMQ. C’était un petit concours sur Instagram qui incitait les quilteurs à s’entrainer régulièrement à faire cette technique. J’ai ainsi quilté un grand quilt avec pas moins de 60 motifs différents. Je vous présenterai ce quilt dans le blog bientôt.

J’aime beaucoup la personnalité d’Angela et je n’ai pas hésité à m’inscrire à son atelier. Angela est très réputée dans le milieu du modern quilting et j’ai vraiment eu de la chance d’avoir une place. J’étais un peu comme une groupie en rentrant dans la salle de classe. Ha!

Blossom quilts et Angela Walters

L’atelier

L’atelier est conçu pour un petit groupe (maximum 10 personnes) pour que chacune puisse utiliser une machine long arm. C’est tout de même incroyable d’avoir ces grosses machines à disposition. J’ai travaillé pour un temps pour une long arm quilteuse en Nouvelle Zélande mais elle n’a jamais voulu que je touche à ses machines. Vous pouvez comprendre mon excitation lorsque j’ai enfin pu en utiliser une.

Atelier long arm quilting

Le groupe de quilteuses était vraiment sympa. Certaines étaient venues de loin pour pouvoir voir Angela. Il y avait notamment une Italienne et une Hollandaise. Nous n’étions que deux à n’avoir jamais utilisé de long-arm machine, toutes les autres avaient un petit peu d’expérience. Il y en avait même quelques unes qui avaient une long arm machine chez elles. Cet atelier s’adressait donc à tout niveau. Angela sait vraiment mettre à l’aise sur les compétences de chacune et elle a surtout à cœur d’encourager les débutantes.

Angela a animé une dizaine d’ateliers sur trois thèmes différents. Le mien était intitulé : « Petits changements, grandes variétés ». Angela nous montrait différentes formes de base du matelassage libre et nous proposait quelques variantes pour obtenir une diversité de motifs impressionnants.

Blossom quilts matelassage

Les exercices

L’atelier était très bien organisé. Premièrement, Angela nous parlait d’une forme et de ses variantes possibles, puis elle nous faisait une démonstration sur une machine et enfin, nous nous exercions sur les machines pendant un petit quart d’heure. Elle avait apporté de nombreux exemples de sa collection personnelle pour nous inspirer.

Matelassage example

Vous pouvez voir sur cette photo un exemple du cours. La forme de base en haut (l’arc de cercle) et quelques déclinaisons possibles. C’est vrai qu’avec un changement simple, on peut obtenir un tout autre motif.

matelassage example arc

Lorsque l’on dit matelassage « libre » ou FMQ, c’est qu’il n’y a aucun traçage sur le tissu. Ce sont les mains qui guident la machine pour créer le motif. Évidemment, c’est assez intimidant, c’est pourquoi il faut beaucoup d’entrainement pour pouvoir se sentir à l’aise. Vous pouvez voir les cercles d’Angela sur la droite et les miens sur la gauche. C’est sur, il me faut encore beaucoup d’entrainement!

exercise long arm quilting

Bilan de la journée

Le bilan de la journée est extrêmement positif. Tout d’abord j’ai pu rencontrer Angela (c’est un peu comme si vous rencontrez votre chanteur préféré). Je n’ai pas été déçue non plus de l’enseignement. Je n’ai évidemment pas de machine long arm à la maison mais l’atelier m’a été fort utile pour m’exercer à imaginer un tas de déclinaisons de motifs différents. C’est très utile lorsque l’on a une baisse d’inspiration. Il suffit d’ajouter un petit élément pour obtenir un tout autre motif. Cela m’a donné envie de faire plus de FMQ. Vous allez donc sans doute en voir plus souvent sur le blog. Ha!